Ta Beauté

La lune est pâle, Ibti, comme un rêve de cendre, Mais tes yeux, où mes yeux se baignent à l’envi, Allument d’émeraudes Le fleuve de mes nuits. Sanglots évanouis, Dans mon cœur toujours rôdent Tes soupirs parfumés et tes rires

/ No comments

Ta Beauté

La lune est pâle, Ibti, comme un rêve de cendre, Mais tes yeux, où mes yeux se baignent à l’envi, Allument d’émeraudes Le fleuve de mes nuits. Sanglots évanouis, Dans mon cœur toujours rôdent Tes soupirs parfumés et tes rires

/ No comments

La Beauté dans la pensée de saint Augustin

Lire La Beauté dans la pensée de Saint Augustin (rédaction en cours)

/ No comments

La Beauté dans la pensée de saint Augustin

Lire La Beauté dans la pensée de Saint Augustin (rédaction en cours)

/ No comments

Jean de La Fontaine, Le Loup et l’Agneau

/ No comments

Jean de La Fontaine, Le Loup et l’Agneau

/ No comments

Louis Aragon, C’est une chose étrange à la fin que le monde

/ No comments

Louis Aragon, C’est une chose étrange à la fin que le monde

/ No comments

Complainte du chanteur marié

J’écrivais des poèmes Et tout’s sortes de trucs. Avec les mots, j’faisais du troc Pour quelques rim’s, quelques « je t’aime », Et puis… pffuit ! J’ai pris une femme, J’ai pris la fuite… Qu’en dis-tu, ô mon âme ?

/ No comments

Complainte du chanteur marié

J’écrivais des poèmes Et tout’s sortes de trucs. Avec les mots, j’faisais du troc Pour quelques rim’s, quelques « je t’aime », Et puis… pffuit ! J’ai pris une femme, J’ai pris la fuite… Qu’en dis-tu, ô mon âme ?

/ No comments

Premier ministre

/ No comments

Premier ministre

/ No comments

Femme endormie

/ No comments

Femme endormie

/ No comments

Süßer Tod

finir dans un cercueil au terme du voyage et partir à tout âge pour un lointain Accueil reposer, allongé, dans une boîte en bois et partir en voyage retrouver nos aïeuls plus rien, plus rien, les planches tout au fond

/ No comments

Süßer Tod

finir dans un cercueil au terme du voyage et partir à tout âge pour un lointain Accueil reposer, allongé, dans une boîte en bois et partir en voyage retrouver nos aïeuls plus rien, plus rien, les planches tout au fond

/ No comments